Message de félicitations adressé par M. Emmanuel MACRON, Président de la République française, à S.E. M. Paul KAGAME, Président de la République du Rwanda, à l’occasion de la 26ème célébration du Jour de la Libération

Monsieur le Président,

A l’occasion de la Fête nationale de la République du Rwanda, je suis heureux de vous adresser, ainsi qu’au peuple rwandais, mes chaleureuses félicitations et mes vœux les plus sincères.

La célébration de votre fête nationale intervient cette année dans un contexte particulier de crise sanitaire mondiale, qui a éprouvé la solidarité internationale, à un moment où celle-ci était pourtant plus que jamais nécessaire. Je forme le vœu que l’appel que nous avons co-signé le 15 avril dernier permette une réelle prise de conscience sur la nécessité d’une meilleure coopération internationale face à la pandémie de COVID-19.

Je tiens à vous assurer du soutien de la France pendant cette période difficile, tant au niveau bilatéral, qu’au plan multilatéral, pour soutenir la stratégie de réponse nationale rwandaise de réponse à la pandémie.

Au cours des deux dernières années, notre dialogue politique s’est considérablement affermi et je m’en félicite. Le dynamisme nouveau que nous lui avons insufflé est en train de trouver des traductions concrètes, à l’image de la relance de notre coopération en matière de développement ou encore des travaux devant permettre la prochaine ouverture d’un Centre culturel francophone à Kigali.

J’attache une importance particulière à la poursuite et l’approfondissement de ce dialogue.

En parallèle, soyez assuré que nous poursuivons nos efforts afin de faire en sorte que tous les génocidaires rwandais présumés fassent l’objet de poursuites judiciaires. Suite à la décision de renforcer les moyens de la justice française traitant des procédures relatives au génocide des Tutsi, l’arrestation, en mai dernier, de Félicien Kabuga a consacré une nouvelle étape dans cette lutte que nous menons à vos côtés contre l’impunité. J’espère aussi qu’elle a permis d’apporter du réconfort aux victimes et rescapés du génocide des Tutsi, ainsi qu’à leurs descendants.

Vous renouvelant tous mes vœux, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

Emmanuel MACRON

publié le 04/07/2020

haut de la page