Le régime politique rwandais

1. Historique :

Ancien Etat monarchique colonisé par l’Allemagne en 1898, sous mandat belge avec l’Urundi (actuel Burundi) en 1922, uni au Congo belge en 1925, le Rwanda accède à l’indépendance le 1er juillet 1962. Grégoire Kayibanda, premier président, est renversé en 1973 par le général Juvénal Habyarimana.

Le 1er octobre 1990, le FPR (Front Patriotique Rwandais) de Paul Kagame constitue un front uni d’opposition au régime en place.

Le 6 avril 1994, le Président Habyarimana est tué dans l’explosion de son avion, abattu à l’atterrissage à Kigali. Cet attentat a été l’élément déclencheur du génocide contre les Tutsi, qui fera entre le 6 avril 1994 et le 25 juillet 1994 près de un million de victimes.

En 2000, Paul Kagame est élu président par le Parlement et le gouvernement, après la démission de Pasteur Bizimungu.

Il remporte l’élection présidentielle de 2003.

En août 2010, le président Kagame est réélu.

2. Situation politique

Le Rwanda est une république unitaire de constitution démocratique dont le système légal est issu de loi belge et de la constitution rwandaise de 2003. Le pays comprend un Parlement national, composé d’une Assemblée (80 membres dont 51 sont des femmes soit 63,75% des sièges), d’un Sénat (26 membres élus pour 8 ans, dont 16 sont élus au suffrage indirect et 8 nommés par le chef de l’Etat). Les dernières élections présidentielles remontent à 2003 et les dernières ont eu lieu le 9 août 2010 reconduisant le Président Kagame à la tête de l’Etat. Les dernières législatives datent de 2008, les prochaines étant prévues en 2015.

Le Rwanda est en transition politique mais le jeu politique est dominé par le FPR (Front Patriotique Rwandais). 11 partis politiques sont autorisés.

Le pays s’est lancé dans un profond processus de réformes dans le domaine économique et social (décentralisation, réforme de la justice). Le régime cherche à adapter le pays et les avancées sont réelles, notamment en matière économique, avec un strict respect des programmes économiques préconisés par les institutions financières internationales (FMI, Banque mondiale). Kigali est en passe d’atteindre plusieurs objectifs du Millénaire (dont l’éducation pour tous). Pour autant, des problèmes structurels persistent : enclavement du pays, manque d’infrastructure, insuffisances agricoles, pression démographique.

publié le 13/01/2014

haut de la page