Concert de Jacques Greg BELOBO

Entrée libre !
Venez écouter gratuitement l’une des plus grandes voix d’Afrique, à 18h30 mardi 29 mars.

Biographie

Jacques-Greg Belobo a tout d’abord commencé à étudier le chant dans sa ville natale Yaoundé au Cameroun, où il obtient le 1er Prix du Concours National de Chant Classique de Yaoundé en 1996, le 1er Prix du Concours Aguimucla de Yaoundé en 1997 et en suite la 1ère Médaille du Concours International Diapason à Abidjan,Côte d’Ivoire, Jacques-Greg Belobo obtient donc à l’issus de ce concours une bourse pour prendre son premier cours de chant à l’Académie d’été de Nice, où il travaille la technique d’interprétation avec Michel Piquemal.

En 1997 Jacques-Greg Belobo entre au Conservatoire National de Nice dans la classe de Roland Ganière et y obtient la Médaille d’Or de Chant en 1998 ainsi que le Premier Prix du Concour National de Chant Lyrique de Béziers, le Premier Prix du Concours National de Chant Lyrique d’Ales et le Premier Prix du Concours d’Opérette de Rennes. En 1998 Jacques-Greg Belobo entre au Conservatoire Nationale Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de chant d’Isabelle Guillaud, avec qui il prépare pendant trois ans, le Diplôme Supérieur de chant, qu’il obtient en juin 2000. Il est lauréat du 2ème Prix au Concours International de Genève 2000 et il obtient cinq prix au concours international Belverere de Vienne en juillet 2002, parmi lesquels ; des engagements au Semperoper de Dresden, à l’opéra de Strasbourg et un concert à la philharmonie de cologne.
Après un an et demi dans la troupe de jeune de l´Opéra d´Etat de la Bavière à Munich, Jacques-Greg Belobo est actuellement membre de la troupe du Semperoper de Dresden.

Entre-temps Jacques-Greg belobo est un chanteur très sollicité. Comme membre du Semperoper de Dresden ou bien comme invité dans d’autres opéras, il s’est déjà produit sous la baguette des chefs tels Zubin Metha, James Levine, Myung-Whun Chung, Marc Soustrot, Fabio Luisi, Jacques Delacôt, Michel Piquemal, Massimo Zanetti, Sebastian Weigle, Paul Goodwin, Roland Hayrabedian, Johannes Wildner… dans, entre autres, Sarastro (die Zauberflöte), le Roi (Aida), Colline (la Bohême), il Grande Sacerdote (Nabucco), Kaspar et Eremit (Der Freischutz), Leporello et le commandeur (Don Giovanni), Giorgio (I Puritani), Escamillo (Carmen), Taddeo (L’italienne à Alger), … Il s’est produit en concert dans entre autre, le Requiem de Verdi, le Requiem allemand de Brahms, le Requiem de Fauré, le Stabat Mater et le Requiem de Dvorak, Messe du Couronnement de Mozart, La petite messe solennelle de Rossini…

Durant la saison 2008/2009 et 2009/2010, on a pu écouter Jacques-Greg Belobo dans, entre autre ; Figaro (Le nozze di Figaro), Banco (Macbeth), Brander (Faust), Lodovico (Otello), Escamillo (Carmen), Il Re (Aida), Holsteiner (Friedenstag), Colline (La Bohème), Sarastro (Die Zauberflöte), Bitarolf (Tanhaüser) Wagner au Semperoper, Angeloti (Tosca) au Théatre de Nice, Escamillo (Carmen) au Volksoper de Wienne, et Mphistofeles,Böser Geist, Pater profundo ( les Scènes de Faust- Schumman) avec l´orchestre philharmonique MDR de Leipzig , et le Wiener philharmoniker, Salome de Strauss à l´opéra de Tokyo au Japon, encore Escamillo (Carmen ) á l´opera de Kiev, le Commandeur dans Don Giovanni avec la philharmonie de Tel-Aviv en Israel, Treemonisha au Théatre du Chatelet à Paris.
MJ : 01/2010

publié le 12/05/2011

haut de la page